Le berceau des Scop

Chez nos voisins, les Sociétés coopératives et participatives désignent des entreprises qui ont opté pour un statut particulier : soit Scop (Société coopérative de production), soit Scic (Société coopérative d’intérêt collectif). Tout en évoluant sur le même marché que les autres entreprises, les sociétés coopératives et participatives fonctionnent autrement : elles ont choisi de mettre en place une gouvernance démocratique et de respecter une répartition des résultats prioritairement affectée à la pérennité des emplois et du projet d’entreprise.

En images, les Scop françaises, c’est ça :

La Scop

Juridiquement, une Scop est une société coopérative de forme SA, SARL ou SAS dont les salariés sont les associés majoritaires. Ils détiennent au moins 51 % du capital social et 65 % des droits de vote. Si tous les salariés ne sont pas associés, tous ont vocation à le devenir.

Dans une Scop, il y a un dirigeant comme dans n’importe quelle entreprise. Mais celui-ci est élu par les salariés associés.

Le partage du profit est équitable :
- une part pour tous les salariés, sous forme de participation et d’intéressement ;
- une part pour les salariés associés sous forme de dividendes ;
- une part pour les réserves (impartageables) de l’entreprise afin d’en consolider les fonds propres et d’en assurer la pérennité.

La Scic

Dans une Scic, les mécanismes coopératifs et participatifs sont identiques à ceux de la Scop. Toutefois, les membres associés au capital sont par définition de toutes natures : salariés mais aussi celles et ceux qui souhaitent s’impliquer dans le projet : clients, bénévoles, collectivités territoriales, partenaires privés, etc.

Un mouvement en marche

Les SCOP sont organisées au sein d’un réseau national, la CG SCOP. Elles sont aujourd’hui (chiffres 2014) 2 680 coopératives à adhérer à la fédération, et avec plus de 51 000 salarié(e)s, elles génèrent un chiffre d’affaires de 4,4 milliards d’euros.
Malgré la crise, le modèle est loin de s’essouffler : en 2014, 277 Scop et Scic ont vu le jour.

En savoir plus ? Visitez le site lesscops.fr.